Mono vs Stéreo 

Par Samuel Parent8 Avril 2020

Headphone

Faut-il enregistrer des pistes en mono ou en stéréo?

Je crois que c’est une histoire de contraste pour garder l’auditeur attentif. Je suis d’avis qu’une session composée uniquement de pistes mono peut se démarquer davantage que d’une session composée de plusieurs pistes stéréo.

Un des trucs sous-estimés pour le mixage des pistes est de faire le travail avec le bouton mono enclenché sur votre console de monitoring (ou un "plug-in" inséré sur la piste maîtresse). De cette manière, vous pourrez bien entendre la corrélation entre les pistes. S’il y a un problème de phases, d’instruments trop forts ou de pistes mal doublées, vous l’entendrez tout de suite. Naturellement, vous devrez choisir les pistes que vous garderez et celles que vous mettrez en sourdine. Vous axerez donc votre session sur ce qui est réellement important dans votre musique, créant alors de l’espace. Même vos pistes stéréo se marieront plus facilement à l’ensemble de votre session. Si vous faites des pistes mono de qualité et que vous les superposez lors du mix, quand vous désactiverez le bouton mono et que vous ferez quelques positionnements gauche/droit, vous arriverez plus facilement à un résultat professionnel. Évidemment, enregistrer une piste mono qui sonne assez bien pour ne pas avoir le goût de la refaire en stéréo n’est pas si facile. C’est comme si le cerveau pardonnait les défauts des mauvaises prises de son quand elles sont stéréo. Plus l’image est large, plus notre perception est flou.

On aimerait tous que chaque piste sur solo présente une image large et solide quand, pourtant, la largeur des pistes stéréo est supportée par des pistes mono qui nous donnent un point de repère dans l’espace.

Quelques exemples :

En écoutant « West Coast » de Lana Del Rey, on réalise l’importance de la monophonie dans une production professionnelle. Le contraste de l’image stéréo entre les couplets et le refrain est très remarquable. Ce contraste donne une impression de largeur. En réalité, très peu de pistes sont réellement stéréo.

« Can’t Leave The Night » de Bad Bad Not Good est un autre exemple où la monophonie est très prédominante. En effet, même la réverbération sur la caisse claire est mono.

Lors de votre prochain mix, portez une attention supplémentaire à votre compatibilité stéréo/mono. Si vous n’avez pas l’habitude de le faire, vous verrez que cet exercice peut vous aider à définir davantage vos résultats.

Plus d'articles sur le sujet de production musicale