Optimiser son environnement de mixage

Par Martin Aubin8 Avril 2020

Recording Studio Picture

Studio maison : Ajustements et compromis

Si vous faites vos propres mix à la maison, il faut parfois être prêt à faire quelques petits compromis. Étant souvent installé dans une pièce carrée aux murs de gypse comme une chambre, un sous sol ou un loft à aire ouverte, les facteurs problématiques sont souvent les mêmes: manque d’espace, acoustique imparfaite, fenêtres mal placées, réverbérations dérangeantes, etc. À moins que vous n’ayez vous-même conçu les plans de votre maison en prévoyant votre studio, jamais votre environnement ne pourra être parfait pour mixer. Alors, comment maximiser votre installation, et ce, à faible coût?

Optimiser son environnement

La première chose à faire est de lire le document technique de votre modèle de moniteurs de référence. Il vous indiquera où, comment et à quelle distance des murs positionner votre système de son. Dépendamment de la grandeur de votre pièce, les distances pourront varier et avoir un impact majeur sur votre référence. Ensuite, figurez si votre environnement vous permet de respecter les distances recommandées. Dans le cas contraire, posez-vous les questions suivantes: dans quel sens de la pièce suis-je le plus près de l’idéal? Puis-je restreindre l’accès à un placard ou à une fenêtre pour obtenir le positionnement optimal? Si oui, le compromis vaut-il la peine ?

Room plan with 3 desk positions

Acoustique

Évidemment, même si votre positionnement est optimal, votre référence sera déséquilibrée par l'acoustique de votre pièce si cette dernière n’est pas minimalement traitée. Il y a plusieurs traitements possibles pour contrôler les réflexions sonores, comme l'absorption, la réflexion, le contrôle des basse fréquence, etc. Mais, quoi mettre et, surtout, où ? Avant de vouloir trop en faire, soyez logique. Éliminez d’abord les réflexions les plus susceptibles de nuire à votre écoute. Identifiez, sur les murs et le plafond, les points d'impacts des premières réflexions que vous entendez.

Room plan with sound reflections

À ces endroits, mettez des panneaux absorbants et faites des tests. Vous entendrez immédiatement une différence. Puis, faites l’analyse fréquentielle de votre point d’écoute avec un RTA, mais aussi avec votre audition. Servez-vous d’abord du “room control” de vos moniteurs pour corriger les zones de fréquences problématiques. Ayez en tête que vous seul aurez à compenser les déséquilibres de votre référence. Faites beaucoup d’écoutes et apprenez à les reconnaître en comparant vos mix à une pièce de référence que vous trouvez parfaitement balancée. La qualité et l’uniformité d’un mix ne dépendent pas seulement de la qualité des moniteurs, mais bien de la connaissance de l’environnement référentiel, même si celui-ci n’est pas parfait. Voici un outil pour vous aider à faire le processus de positionnement:http://noaudiophile.com/speakercalc/.

Plus d'articles sur le sujet de production musicale